Multifonctionnalités de l’agriculture urbaine

Par Tom et Acheraf

Ce qu’est l’agriculture urbaine et pourquoi on en parle

L’agriculture urbaine est pratiquée un peu partout dans le monde. Ce qui va nous emmener à vous montrer sa pratique à Uccle. En effet, à cause de plusieurs problèmes que l’on rencontre (par exemple, le manque d’aliment pour nourrir la population), plusieurs foyers et entreprises se sont mis à produire « local », dans un petit jardin, dans un potager devant sa fenêtre ou même sur le toit de sa maison.  Cette technique, en plus d’être efficace, permet d’économiser et rend les villes plus habitables. Avec cette nouvelle méthode de faire pousser ses fruits et légumes dans de petites parcelles de terre, cultivés sur les toits non occupés des villes, vinrent en lumières des alternatives comme l’aquaculture qui consiste à faire pousser des plantes alimentées par un courant d’eau riche en nutriments et non plantées dans la terre.

techniques-ingenieur.fr

L’agriculture urbaine VS. l’agriculture artificielle

« Pour nourrir 9,2 milliards de personnes en 2050, il faudra rendre l’agriculture plus productive et efficace. Et l’intelligence artificielle peut jouer un rôle important dans cette tendance[1]. » L’agriculture artificielle permet de pratiquer une agriculture plus raisonnée puisqu’elle rend possible l’utilisation d’intrants chimiques de manière bien plus précise et pertinente, adaptés à la situation[2]. »

Depuis quelques années, l’agriculture urbaine connaît un véritable engouement. Sur les toits, dans les parkings, sur les murs, sur des terrains abandonnés, des jardins potagers et des micro fermes urbaines voient le jour. On a le bénéfice économique dont la réduction du nombre d’intermédiaires et du transport, voire de l’emballage, qui permettent de pratiquer des prix compétitifs et plus rémunérateurs. Les bénéfices sociaux :  en redonnant vie à des espaces urbains abandonnés, on redynamise tout un quartier. L’agriculture urbaine permet plus largement de sensibiliser le grand public aux enjeux majeurs de l’alimentation et de l’environnement.[3]

Alors, à votre avis, qui a gagné ?


[1] Source : usbeketrica.com

[2] Source : ecosia.org

[3] Source : entreprise.mma.fr

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.